Vie Pratique

Comment fonctionne l’odorat ?

Toutes nos émotions sont en lien avec l’odorat, notre premier sens.

L’odeur d’une rose, d’un plat de madeleines au citron, les parfums qui nous rappellent une personne, engendrent des émotions fortes et très réelles.

Mais comment expliquer ce lien entre notre odorat et nos sentiments ?

Odorat, mémoire et affectivité : l’auteur, un neuroscientifique de renom, explore les liens subtils et complexes entre ces trois points.

L’odorat fait partie de nos sens les plus précieux.

Sans que vous vous en rendiez compte, il est pleinement actif à chaque seconde de notre vie.

Mais quelles sont les informations qu’il nous envoie ? Et comment fonctionne-t-il ?

Au cours de notre évolution, l’odorat a perdu en importance

Nous sommes devenus des animaux visuels, l’odeur a perdu en importance, au cours de notre évolution.

Lorsque la vue est progressivement remplacée par l’importance d’un sens chez nos ancêtres, ceux-ci se sont distingués de ce mode de communication, préférant aux odeurs corporelles des senteurs artificielles, conçues pour flatter le nez et s’élever au-dessus de leur animalité.

Comment l’odeur est-elle perçue ?

La perception des odeurs est, tout comme celles du toucher, du goût et de la vue, une des cinq grandes modalités sensorielles de l’Homme.

Notre système olfactif nous permet d’avoir une perception olfactive dite primaire (c’est-à-dire en lien direct avec la substance odorante), et/ou des perceptions olfactives dites secondaires (c’est-à-dire en lien avec des associations que notre cerveau relie à nos expériences personnelles).

Les odeurs sont perçues quand les odorants, dissous dans le mucus transporté par les gouttelettes d’air expirées que nous respirons, vont être adsorbés sur la membrane qui recouvre la surface des capteurs olfactifs, les neurones olfactifs.

Ces cellules nerveuses vont transmettre les informations relatives à l’odeur à d’autres régions cérébrales.

La forme chimique des odorants est extrêmement variée.

Pour pouvoir en décrire la perception, il est important de prendre en compte ce paramètre afin de comprendre comment il peut influencer notre perception de l’odeur.

Les odeurs sont perçues par l’air inhalé qui, dès qu’il est chaud, transporte les molécules odorantes jusqu’au nez et aux cellules olfactives.

À lire également : Les mécanismes qui nous font aimer un parfum

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide