Vie Pratique

Les implants dentaires sont-ils remboursés par l’assurance maladie ?

En cas de soins dentaires importants, la pose de dents artificielles s’avère nécessaire, notamment l’implant dentaire. Or, les implants dentaires sont classés hors nomenclature. En effet, les praticiens peuvent pratiquer des tarifs libres. Ce type de soins dentaires n’est donc pas pris en charge ou remboursé par l’assurance maladie. D’où l’importance d’avoir une bonne mutuelle pour se faire rembourser pour ses implants dentaires.

Implants dentaires, pas de remboursements par l’assurance maladie

L’implantologie dentaire est une technique fiable pour un remplacement de dents manquantes. Cette technologie, dont la plus utilisée est l’endostéal, coûte assez cher en France et est difficile à réaliser. De manière générale, le prix d’un implant dentaire varie entre 1 500 et 4 000€, selon le praticien et le type et le niveau des soins exigés. C’est pour cette raison que de nombreux patients optent pour le tourisme dentaire afin de faire des économies sur leurs soins dentaires. Parce qu’à l’étranger, les soins comme l’implant dentaire coûtent beaucoup moins cher qu’en France et la qualité est meilleure. 

Par ailleurs, les implants dentaires ne sont pas remboursés par l’assurance maladie, étant donné qu’ils sont considérés comme hors nomenclature. L’implant dentaire est recouvert d’une couronne céramo-métallique ou d’une couronne en zircone. Cette partie est, quant à elle, remboursée par l’assurance maladie. La prise en charge d’une couronne est alors d’environ 70% par rapport au tarif de base de la sécurité sociale. C’est-à-dire que l’indemnisation varie entre 64 et 107€ selon les cas.

Remboursement et prise en charge des implants dentaires par la mutuelle

Les implants dentaires peuvent être remboursés et pris en charge par la mutuelle. Mais comment faire jouer sa mutuelle en sa faveur ? Chaque complémentaire santé a sa formule de prise en charge pour les implants dentaires. Il est alors nécessaire de bien se renseigner et de connaître les modalités de remboursement avant de signer un contrat avec une mutuelle. 

Pour un implant dentaire, deux possibilités sont envisageables par rapport au remboursement. L’implantologie peut en effet être remboursée de deux manières différentes par la mutuelle. Le remboursement peut se faire soit en pourcentage, c’est-à-dire selon le niveau de remboursement prévu par le contrat ; soit à partir d’un forfait annuel fixe. 

Pour bénéficier d’une prise en charge optimale pour un implant dentaire, il est important de réaliser des devis comparatifs sur les comparateurs en ligne. Cela afin d’obtenir de meilleures garanties pour ses implants dentaires. Vous pouvez également comparer les taux de remboursements alloués aux soins dentaires. De manière générale, les taux de remboursements varient entre 100 et 600% selon la mutuelle. Ce plafonnement a pour objectif de réduire les restes à charge relatifs aux prothèses, aux bridges, et aux couronnes dentaires. N’oubliez pas non plus de vérifier dans le contrat s’il est possible d’ajouter optionnellement une prise en charge des actes hors nomenclatures, tels que l’implant dentaire. 

En résumé, le remboursement des implants dentaires par la mutuelle doit se présenter sous forme de forfait annuel. Du moins, c’est le cas pour l’orthodontie adulte. Mais chaque comparateur propose des devis personnalisés selon votre cas. Des devis détaillant le niveau de remboursements pour chaque complémentaire santé. 

Et si l’implant dentaire est défectueux, serait-il remboursé par la mutuelle ?

Si un implant dentaire est défectueux, cas très rare, voire impossible pour des implants dentaires en Hongrie, il serait remplacé par un nouvel implant qui serait remboursé par la mutuelle santé. Dans ce cas, la mutuelle propose le même plafond annuel que celui de l’implantologie. Par ailleurs, le contrat stipule une clause de soutien juridique qui permet à l’assuré d’être dédommagé ou soigné de façon gratuite par le chirurgien-dentiste qui a commis l’erreur. En effet, les nouveaux implants seront vérifiés par un stomatologue afin d’évaluer leurs conformités aux normes de la sécurité sociale. 

Si le patient assuré souffre d’un abcès, d’un kyste, etc., un remboursement de l’ensemble des frais médicaux et dentaires est couvert par la mutuelle santé avant et après la pose de l’implant de rechange. 

Laisser un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide